Artistes & projets sonores

Le mix par stem / article

La plupart des projets de maisons de disque qui sortent actuellement ne sont pas mixés dans des consoles mais dans un ordi avec un sommateur, aliant le meilleur de l’analogique et du numérique et garantissant 100% de recall. Il est loin le temps où l’on mixait sur des consoles total recall 56 pistes où une modif était chère et périlleuse. Souplesse et efficacité sont demandés aux ingénieurs et réalisateurs qui transportent tous les jours des centaines de pistes et de plugins garants du son ! Ce qui met à égalité les pro et les home studistes, sur le plan de la méthode et des outils, soit dit en passant !

Il ne s’agit pas de dénigrer le mix dans la boîte, mais on a encore pas rencontré d’ingénieur du son qui trouve que mixer dans la boîte sonne mieux qu’en analogique. Le mix par stem est un moyen parmi d’autres pour intégrer le meilleur de l’analogique et du numérique, sans avoir à passer des heures à tout recaller à chaque modif.

Aujourd’hui il est courant d’empiler 60 pistes pour une chanson. Comme il est banal de perdre du temps à chercher un élément tellement la session est complexe. Les stems seront une bonne façon d’augmenter la lisibilité d’un projet en regroupant les éléments en grandes idées motrices du projet: par exemple les instruments rythmiques, les instruments harmoniques, les instruments mélodiques, les effets d’espace etc. Plus le morceau avance plus on a besoin de repères.

Aujourd’hui il est courant de faire travailler deux ou trois personnes sur un projet en même temps (les programmations de drum, les voix, les arrangements). Afin d’assurer une bonne lisibilité, le réalisateur demandera à ces partenaires des stems. Au moment des overdubs les stems seront très utiles notamment pour faire des balances casques rapides et limiter les risques de latence.

On peut tout à fait dès les premières prises de son configurer sa session pour que le monitoring se fasse par des stems envoyées dans le sommateur. Cela fait sens d’autant plus que ce sera la configuration identique au mix, vous restez donc dans le même univers depuis le départ. Si vous devez voyager avec votre session, il est facile d’assigner aux 8 paires une sortie stéréo supplémentaire sans défaire les assignations vers le sommateur.

Arrivé à l’étape du mix, il arrive que le titre sonne déja très bien au sens où les idées sont biens définies par le travail minutieux effectué à l’intérieur de chaque stem. Dans ce cas on peut passer à l’étape du mix dans une optique plus d’optimisation des idées (edit, noise, tuning, eq, comp, space) que de trouver une identité au titre. Il n’en reste pas moins que les stems permettent aussi d’être créatif car on a sous la main un seul élément à manipuler là ou éditer une douzaines de pistes groupées peut s’avérer acrobatiques.

Mixer avec des stems, donne une sensation de compréhension du projet accrue, on peut se concentrer sur la fluidité et l’énergie générale du titre, on ne se perdra pas sur un détail et on peut manipuler les grandes idées très facilement. Ce n’est plus un secret pour personne , des stems intelligemment compressées et égalisées fabriquent un mix bcp plus contrôlé et donc un mastering limpide ! D’où le concept de mixtering.

Le mix par stems vous garanti un control artistique car c’est vous qui livrez les stems, nous agissons selon votre direction musicale après avoir partagez avec vous notre analyse du titre. Nous vous conseillons gratuitement le choix des pistes à grouper et comment le faire dans votre logiciel. Toutes les pistes seront passées dans nos préamplis et périphériques analogiques haut de gamme, puis envoyées dans le sommateur. Nous pouvons vous donner les stems traitées en plus du master finalisé.

 

 

Étiquettes :

Comments are closed.